06 76 96 23 51

Comment s’y retrouver dans les numéros courts et surtaxés

6 Mar, 2016

0

Comment s’y retrouver dans les numéros courts et surtaxés

Posté dans : blog le par : ggallo_mc2

Bien que l’on nous rabâche toute la journée que la seule communication qui vaille la peine d’être utilisée est celle de l’informatique, force est de constater, qu’aujourd’hui encore, un grand nombre d’entreprise, parfois de petits filous, utilisent la téléphonie dite classique pour échanger avec leurs clients. Mais entre les numéros à  10 chiffres (04 42 69 29 11) les numéros à  6 chiffres (118-218) ou les numéros courts, à  4 chiffres (3103) il est parfois difficile de s’y retrouver… ou facile de s’y perdre! Je vais tenter d’éclaircir la situation qui respecte quelques règles très précises.

Avant tout il faut comprendre que la facturation d’un appel comporte deux parties. La communication et le Service. La communication est gratuite ou normale. Le Service est gratuit, inférieur à  un montant maximum ou bien libre. Généralement la communication est normale (appel local). La plupart des forfaits mobiles ou internet (box) prend justement cette partie là  en charge. Les appels deviennent ainsi « gratuits » mais sont en fait inclus dans le forfait (1h, 2h, 4h, illimités suivant les utilisateurs). La partie Service n’est quasiment jamais incluse dans les forfaits. Il convient donc de s’intéresser à  son forfait: prise en charge des appels vers les fixes ou les mobiles ou les deux?  Ceci étant dit, passons aux différentes tarifications.

Les numéros à  10 chiffres

Pour les numéros du type 01 xx xx xx xx à  05 xx xx xx xx, l’indicatif évoluant entre 01 et 05 précise la zone géographique du propriétaire de la ligne. Ce sont des numéros de « téléphone fixe ». Ensuite, les 06  et les 07 correspondent à  des numéros de « téléphones mobiles ». Jusque là , c’est du classique. Pour éviter les confusions, le 08 est devenu un indicatif réservé et les 09 correspondent aux box des operateurs (Freebox, Livebox, etc…). Tous ces numéros sont gratuits ou non suivant les abonnements de chacun. Aujourd’hui, tout dépend surtout du type d’abonnement de l’appelant. Fixe vers fixe, fixe vers mobiles, mobile vers fixe, mobile vers mobile etc…

Mais en tout cas, le numéros en 08 ne sont pas tous considérés comme des numéros fixes classiques, alors accrochez-vous!

Les 08 xx xx xx xx sont les suivants de notre état des lieux. Ils se distinguent à partir du troisième chiffre. Du coup, dans la pratique, nous énonçons ces numéros sur un format différent. Par exemple 0 800 801 802. Ces numéros répondent à quatre tarifications:  080 non surtaxé (0801 à 0805 gratuits / 0806 à 0809 prix d’un appel local donc dépendant du forfait de l’appelant!), 081 légèrement surtaxé (appel local + 15 centimes par appel ou 6 centimes par minute),  082 surtaxé (appel local + 50 centimes par appel ou 20 centimes par minute) et enfin 089, le plein pot, trois euros par appel ou 80 centimes par minute (en plus de l’appel local mais vu la surtaxe, l’appel local devient négligeable).

Les numéros courts (4 chiffres)

Les numéros courts à quatre chiffres commencent par 3 ou par 1.  Les numéros courts 30 xx ou 31 xx sont gratuits et ne peuvent pas être décomptés des forfaits téléphoniques. Ils suivent la même règle que les 0801 à 0805 des numéros à 10 chiffres.

Les autres numéros courts sont des numéros de type communication locale qui peuvent être surtaxés jusqu’à trois euros par appel ou 80 centimes par minute. Les numéros sont 32 xx, 34 xx, 36 xx et 39 xx.

Les numéros courts de type 10 xx sont les numéros des opérateurs téléphoniques. Ils sont des numéros de type communication locale et peuvent être surtaxés jusqu’à trois euros par appel ou 80 centimes par minute.

Les numéros courts (6 chiffres)

Ce sont les 118 xxx, qui sont au coût d’une communication téléphonique (donc suivant le forfait de chacun) et sont libres de toute surtaxe (pas de limite contrairement aux cas précédents). Ce sont surtout les numéros qui ont remplacés le 12 que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre (je crois que ça date de 2005 ou 2006, la fermeture du 12 pour laisser place aux 118 xxx. A l’origine, une trentaine de concurrents qui vont tenter de se tailler une part de gâteau sur ce marché). En terme de force publicitaire, le 118 218 a une grosse présence avec ses deux moustachus en slip de superman et occupe la plus grosse part du marché. Le 118 712 est le second acteur sur le renseignement. Les autres?  Personne ne les connait vraiment…

Les visuels pour mieux comprendre

tarification-vertePour aider le consommateur à s’y retrouver, les opérateurs ont désormais l’obligation d’utiliser trois codes couleurs permettant d’identifier la tarification.

Tarification-griseVoilà une géniale initiative (j’adore ce principe mais çela m’apparaît toujours plus comme un enfumage qu’autre chose!).

Tarification-violetteIl conviendra donc à présent de s’appliquer à lire, pour le cartouche violet, le prix du service qui doit être précisé à chaque fois.

 

Se méfier

Il apparait évident désormais qu’un ami, un familier, une connaissance qui nous contacte par SMS pour nous demander de le rappeler, généralement avec un caractère d’urgence, sur un numéro du type 08 99 xx xx xx n’est soit pas un bon copain, soit un escroc 😉 Dans le même style, les appels sur une ou deux sonneriers qui ne laissent pas le temps au correspondant de décrocher donnent parfois lieu à un rappel de reflexe, sans se rendre compte que le numéro est de type surtaxé.

33700-plateforme-lutte-contre-spamIl existe une plateforme, issue d’un numéro à ce sujet, le 33 700 (www.33700.fr) qui permet de faire remonter cette tentative de fraude.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *